Category Archives: Chrönique

[ Chrönique] Adherent – Demo MMXVII – Démo – 2017

Solar Asceticists Productions

black metal

États-Unis

Cassette

Tout droit venu des États-Unis Adherent sort sa première production via Solar Asceticists Productions. Ce projet est mené par un seul homme ce qui est des plus courant dans le black metal. Elle est de la durée d’un album et contient en bonus une reprise de Grand Belial’s Key (Kingdom of Poisoned Fruits) qui est bien plus sauvage que le reste, toutes les pistes portent en guise de titre le mot  « Tranquility » agrémenté d’un numéro, exceptée la première qui débute par une intro au clavier. Cette dernière rappellera les travaux dungeon synth de Burzum.

[Chrönique] Almyrkvi – Umbra – Album – 2017

Ván Records

Atmospheric black metal

Islande

CD

L’espace, la dernière frontière ! Thème récurrent abordé assez souvent dans une optique cosmologique et / ou cosmogonique dans les textes de nombreux groupes de black metal tels qu’Inquisition ou Void Omnia, le nombre de formations ayant pris le parti d’axer l’entièreté de leur œuvre dessus reste assez restreint et outre les suisses de Darkspace qui viennent en tête en priorité, on pourra également penser aux récentes sorties de Bezmir et Spectrale.

[Chrönique] Kruksog – Foster Prudence – EP – 2017

Le Recours aux Forêts Productions

Neofolk / dark folk

Bulgarie

Cassette

Kruksog tire son nom de l’Orkish (un langage inventé par J. R. R. Tolkien l’auteur du Seigneur des anneaux) et signifie : « crucifixion ». Plusieurs démos / EP sont déjà sortis principalement en numérique, mais seulement une production physique au compteur, sous la forme d’une cassette démo : Fugarae Parerum, sur Black Circle Productions. Kruksog est mené de front par une seule personne, Margaritka Georgieva, sous le pseudonyme de Maldoror.

[Chrönique] StoneBirds – Time – Album – 2017

Autoproduction

Stoner / sludge/ doom metal

France

CD

StoneBirds est un mot composé programmatique, qui sied comme un gant au trio breton, car il condense habilement en un seul signifiant la nature profonde de ce groupe qui à la croisée principalement du doom, du sludge et du stoner réussit le défi d’être à la fois, pour faire simple, planant et lourd.

[Chrönique] Cult Of The Horns – Chapter I – Domination – Album – 2017

Symbol of Domination Prod. / Ira Militias Productions

Black / death metal

France

CD

Après une démo et un split album avec Goatvermin, tous les deux parus en 2014, Cult Of The Horns était de retour en 2016 avec une réalisation éditée dans un premier temps en numérique, puis en CD cette année (2017) grâce à une coproduction entre Ira Militias Productions et Symbol of Domination.

[Chrönique] Odio Sis – Gestimmseit – Album – 2017

Triple Moon Records

Ambient / industrial

France

 CD

Odio Sis est le projet de l’artiste sonore Nina Hoppas, nouvelle figure de la musique bruitiste et électro-acoustique non académique parisienne. Après deux EP publiés – dont un est chroniqué ici –  en format numérique auprès de netlabels voguant dans les souterrains de la scène expérimentale Nina est de retour avec un album chez les français de Triple Moon Records. Ce nouvel opus s’articule autour d’une trame sonore empreinte de sensibilité, de motifs répétitifs, spectraux et ferrugineux. La musique proposée est sans concession. Planante, elle chevauche les genres avec aisance et une libre intuition. Des voix et traitements sonores des plus divers se conjuguent organiquement et sont au service d’une atmosphère sombre, pensive, inquiétante et isolationniste. Gestimmtseit est un périple dans une musique exploratoire, entre dada nihiliste post-moderne et mélopées industrielles fracturées puisant dans une gamme élargie de matériaux. Ce nouvel EP est un tourbillon noise / drone ambient engagé sur le terrain d’un « devenir révolutionnaire » qui fascinera les amateurs de musiques anticonformistes (savantes ou populaires). En brouillant les lignes Gestimmtseit peut rejoindre les travaux d’un Zoviet France, Maurizio Bianchi (de la première heure), Sigillum S, Die Sonne Satan. L’album est paru en format physique (CD dont l’édition est ultra limitée) et il est aussi soutenue par une version numérique. Un travail artisanal tout en finesse. Recommandé.

Odio Sis : Bandcamp, Soundcloud, Facebook

Triple Moon Records : Facebook

P.B.

 

[Chrönique] Diabolizer – Apokalpyse – EP – 2017

Third Eye Temple

Death metal

Turquie

CD

Third Eye Temple est un label basé en Pologne, pays au combien productif et essentiel dans les développements récents du metal extrême, qu’il s’agisse du black, du trash et du death metal. À cet égard, et bien qu’originaire de Turquie, la formation Diabolizer (composée notamment de membres d’Engulfed et de Burial Invocation) se réclame d’un death métal brutal et décapant que ne renierait pas l’une des formations majeures du death métal polonais : je pense bien évidemment à Vader !

[Chrönique] Hercynia Sylva – Le culte des forêts – Album – 2017

Autoproduction

Dark rock / Gothic metal

France

CD

 

« C’est un mot ancien, un nom oublié que les hommes ne savent plus prononcer

Il vient de loin, il vient du passé, d’un passé glorieux que nous avons renié »

 

Ces paroles du morceau FOXP2 (le nom d’un gène qui joue un rôle dans l’évolution du langage chez l’homme) exprime d’une façon assez synthétique la nature profonde d’Hercynia Sylva : faire entendre les choses que nous avons oubliées, mais qui toujours en nous vivent au rythme des battements de nos coeurs ; elles sont encore là au plus profond du mystère de nos chairs, elles ne demandent qu’à être redécouvertes, et réactivées…Voilà, qui brosse, en quelques mots, l’univers d’Hercynia Sylva.

[Chrönique] Arcana – Petrichor – Compilation – 2017

Cyclic Law

Neoclassical / ambient

Suède

CD

Arcana a connu un vif succès avec une kyrielle d’albums publiés chez le légendaire Cold Meat Industry. Sans aucun doute le projet a été l’un des fers de lance de la mouvance néoclassique et lyrique au sein de la scène post-industrielle. Cette compilation, composée d’anciens titres peu connus du groupe, pressés sous forme de singles ou d’EP, allie la puissance démonstrative et épique de leurs classiques avec une dimension fastueuse, ancestrale et enveloppante. Une dimension rendue possible grâce à la présence d’une partition très orchestrale et la multiplication d’arrangements vigoureux et bien menés.

[Chrönique] The Wake – Earth’s Necropolis – Album – 2017

Loud Rage Music

Melodic black / death metal

Roumanie / Allemagne

CD

Tout porterait à croire que c’est la bannière suédoise qui flotte sur cet édifice. Nouvel acteur sur la scène extrême, The Wake chasse sur les terres d’un black/death mélodique directement inspiré de Dark Funeral, The Moaning ou Lord Belial. C’est pourtant un duo aux racines mystérieuses et ambivalentes qui se cache derrière Earth’s Necropolis. The Wake est né sur la rive roumaine de la mer Noire, mais c’est en Allemagne que l’album dont il est question ici a été composé. On n’en saura pas beaucoup plus sur l’auteur de cet opus, XII, ni sur la seule âme qui l’accompagne au micro, V. À l’écoute de Proem, intro monolithique, on pense tenir un énième protagoniste de la scène post-black / doom. Pesant et gras, le riff évoque ceux d’Altar Of Plagues ou Regarde Les Hommes Tomber. Le mid-tempo Isolated Illusion emmène l’auditeur sur un tout autre chemin, accélérant lentement, jusqu’à la folie la plus totale, puis vers des parties death mélodique à la At The Gates. Le tempo sur le reste de l’album est soutenu, la violence toujours présente, sans que The Wake verse pour autant dans un metal bourrin et indigeste. Belliqueux à souhait, le splendide Cadavers reste totalement mélodique. Et si le duo passe la vitesse inférieure durant quelques instants sur Ship Of Hope, ce n’est que pour souligner la dimension mélancolique de cet album et n’en rendre que plus douloureux l’assaut suivant. Des invités de renom (un ex-The Oceans, un membre de Society’s Finest et Costin-Alexandru Chioreanu) et une production léchée achèveront de nous convaincre qu’on tient là un album de très très haute volée.

The Wake :  Facebook

Loud Rage Music : Facebook, Bandcamp

AsCl3