[Chrönique] ColdCell – Those – Album – 2017

Czar Of Crickets

Post-black metal

Suisse

CD

Le label bâlois Czar Of Circkets semble s’être donné pour mission de donner une voix à la psychose helvétique. Car malgré l’image d’Épinal que dégage le pays de l’auteur de ces lignes (et de l’écurie en question), il y a de quoi flipper dans nos montagnes et nos petites villes. Après s’être fait l’émissaire des délires grouillants de Zatokrev (le groupe principal du boss de Czar Of Circkets), le tsar des grillons déterre de l’humus humide son voisin de cimetière ColdCell. Après deux albums en autoproduction, les Bâlois récoltent enfin le fruit d’un travail de fond. Those se dessine comme un voyage souterrain, poisseux, malodorant. La putrescence black metal est omniprésente mais ColdCell parvient à la parer d’un linceul doom et sludge. On sent, dans ces rythmes lents, hypnotiques, ritualistes, que le parrain de la scène suisse, Triptykon, veille sur ses larves (jetez donc une oreille à l’arpège ouvrant Seize The Whole, entre A Dying God et In The Sleep Of Death). On retrouve aussi dans ce chant lancinant et incantatoire des touches chères à Neurosis. C’est d’ailleurs le seul reproche qu’on pourrait faire à Those : cette propension à sonner un peu trop « post », un peu trop « proprement sale », avec cette prod cliché qui pare trop d’album récents, de Thaw à Batushka en passant par Mgła. Mais quand Tainted Thoughts explose le cercueil pour mieux se recroqueviller sur lui-même dans un magma d’atmosphères rock, c’est pour s’orienter vers la fureur rentrée et chargée de sarcasme des derniers efforts de Shining. ColdCell ne se résume toutefois pas à cette somme d’influences, parfaitement décomposées pour mieux fertiliser le sombre terreau où s’ébattent les petits suisses. Boueux.

ColdCell : Site Internet

Czar Of Crickets : Site Internet

AsCl3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *