[Chrönique] EMERGE – narcoses – Album – 2017

Attenuation Circuit
Allemagne
Experimental/noise/musique concrète
CD

Attenuation circuit est un label discret, mais prolifique en provenance d’Allemagne. L’ensemble des productions proposées se situe au confluent de la musique électroacoustique, concrète et de l’industriel bruitiste. Avec ce très pointilliste narcoses du projet EMERGE nous nous retrouvons plutôt en territoire acousmatique, un territoire jouant sur le miroitement de micro-sonorités, les métamorphoses, les craquements, les accidents et autres vibrations sensorielles. EMERGE est le projet de l’artiste Sascha Stadlmeier, également connu sous le pseudonyme de Dependenz. Cet album entend marqué un tournant vers une musique plus abstraite et conceptuelle que les productions antérieures qui elle se tournaient plus explicitement vers des textures ambiantes isolationnistes. Cet album est hermétiquement clos sur lui-même, véritable projection neuro-sensorielle au coeur d’un silence béat entrecoupé et perforé par des couleurs, vitesses, éclats et déplacements de sons parfois imperceptibles ou du moins fragiles. On est plongé dans une profonde apnée au coeur d’un paysage électroacoustique où les manipulations finissent par créer des effets imprévisibles, entre rupture, hasard et accident. L’auditeur sera attiré par des ambiances fractales, décentrées, rampantes et désincarnées. Le tout est très minimaliste, jouant sur la dynamique, la conjugaison des timbres, appelant à une écoute intuitive. Cette longue pièce est très difficile d’accès, pivotant autour d’un art sonore très abstrait dont la technique, le processus et le résultat n’est pas sans rappeler les sifflements ambiants microsoniques, quasi silencieux d’un Bernard Günter ou bien le radicalisme acousmatique de certains avant-gardes français tels que François Bayle, Michel Chion ou encore Francis Dhomont. Un voyage et une exploration cérébrale dans la matière sonore, sous la forme d’une décomposition en complexe multicellulaire, voilà comment l’on pourrait éventuelllement saisir par les mots cet album. Une oeuvre à conseiller  uniquement aux amateurs de musiques électroacoustiques dans ce qu’elles peuvent présenter de plus aride, exigeant et d’hermétique à l’écoute.

EMERGE : Facebook

Attenuation circuit : Facebook

P.B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *