[Chrönique] Ketch – The Anthems Of Dread – Album – 2016

Aesthetic Death

Post-Doom

Etats-Unis

CD

Sorti exclusivement en version digitale et passé inaperçu en 2016, ce premier album des Américains de Ketch bénéfice d’un petit « dépoussiérage », grâce aux soins d’Aesthetic Death. Labélisé de manière très réductrice « sludge », le groupe du Colorado se distingue des hordes crasseuses qui évoluent dans ce style en adoptant une démarche plus personnelle. C’est à dessein que le terme « dépoussiérage » se trouve entre guillemets : la rugosité qui sied aux productions du genre est bien présente. On se sent à tout moment transporté vers les plaines rocailleuses du continent nord-américain, le riff gras n’étant pas sans rappeler Kyuss.  Mais Ketch brouille les cartes en ajoutant une dimension mélancolique omniprésente, que l’on qualifiera volontiers de « doom », avec quelques leads qu’on entendrait bien sur un vieux Paradise Lost (sur  Distant Time ou En Nomine Eius, par exemple). Le chant est écorché et ne dépareillerait pas sur un album de black norvégien, comme d’autant plus il ne verse pas dans les bassesses du death metal. Très porté sur les descentes de toms et les cymbales et une caisse claire très « métallique », le batteur évolue dans un registre proche de celui des maîtres du « post-metal » que sont Cult Of Luna ou Isis. Une collection d’influences vaste, mais parfaitement digérée, pour un premier album déjà très personnel et totalement enthousiasmant !

Ketch :  Facebook

Aesthetic Death : Facebook, Site internet

AsCl3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *