[Chrönique] Nietzsche and the Wagners – No truth – album – 2016.

image

 

Werkstatt Recordings

Post-punk

Allemagne

CD/Cassette

Ce premier album de Nietzsche and the Wagners fait suite à un Cdr promotionnel publié en 2011 (Asphodels), et à une démo (The Forlorn Hope) sortie en 2015 en version numérique. Il se présente à nous avec un visuel repris d’une oeuvre de K.R.H. Sonderborg (1923–2008) intitulée Peacemaker…Ce groupe basé à Leipzig pratique un post-punk quelque peu extravagant, voire baroque, à cause de la multiplicité des influences que dévoile No Truth et de leurs mises en forme…Il s’y côtoient des éléments caractéristiques du goth rock, tout comme une touche metal old-school perceptible dans les riffs d’un titre comme The Forlorn Hope, par exemple (on trouve cette influence à plusieurs reprises). De plus, un léger parfum neo-folk embaume l’album, tout comme des effluves psychédéliques… Une nette dimension théâtrale domine l’ensemble en particulier dans les vocaux qui prennent souvent l’aspect d’une déclamation sentencieuse…Cela participe à donner à cet album une coloration “cabaret”. Les compositions sont variées ; on y croise Killing JokeDeathin June, et tant d’autres sans jamais totalement les reconnaître… L’approche assez personnelle de Nietzsche and the Wagners  laissera peut-être des auditeurs sur le chemin, et cela certainement à cause d’un ton grandiloquent un peu trop présent, mais c’est aussi ce qui fait le charme de ce groupe – à vous de trancher. On peut même dire sans aller trop loin que Nietzsche and the Wagners trouverait même sa place sous le qualificatif “allumé”, sur Dance Of The Golems à 1:44, il n’est clairement pas difficile d’imaginer un gnome, ou un farfadet, sous psychotropes derrière les claviers.  Arty“décalée”, artisanale la musique de  Nietzsche and the Wagners tout en étant clairement inscrite dans le courant post-punk, comme évoqué plus haut, ne s’embarrasse pas non plus, de respecter à la lettre les codes du genre, et propose une formule de son propre cru.

Werkstatt Recordings : Facebook

Nietzsche and the Wagners : Facebook

L.G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *