[Chrönique] The Nihilistic Front – Procession To Annihilation – Album – 2013

Aesthetic Death

Doom / Death metal

Australie

CD

Périple au milieu des décombres encore fumants d’une cité dévastée par les feux impitoyables de la barbarie moderne, Procession To Annihilation est le quatrième album des Australiens de The Nihilistic Front. Constitué de quatre pistes pour une durée de 45 minutes : les secondes s’étirent à l’image, que l’on peut se figurer, de la perception du temps qui passe sous un bombardement. Hermétique, cet album avance sous l’étendard de l’ “EXTREME FUCKING DOOM” – étendard mis en avant dans le livret, telle une procession de foi -. Répétitif dans le bon sens du terme car hypnotique, lourd comme jamais, monochrome car noyé sous des nuages de poussière et monocorde : une voix death/doom domine ; c’est ainsi qu’apparaît cet album au premier abord. Mais, certains détails viennent nuancer l’ensemble et adjoindre du piquant  : des envolées rythmiques typiquement death metal – toujours placées aux moments opportuns – , des samples et quelques voix claires déclamées apportent un côté quelque peu narratif aux compositions, des hurlements plus criards sont aussi de la partie et ajoutent une dose d’horreur au tableau.  The Nihilistic Front possède une vision du doom certes poussée à l’extrême, mais elle ne prend pas exactement l’apparence du funeral doom, car le duo choisit plutôt de lui adjoindre des influences metal indus en particulier celle de Godflesh. En cela on peut conseiller cet album aux auditeurs d’Autokrator, par exemple. Sombre, amer et sans concession, Procession To Annihilation ne laisse pas indifférent tant il sait nous prendre à la gorge pour ne nous rendre la liberté qu’une fois exsangue. Implacable !

The Nihilistic Front : Facebook

Aesthetic Death : Facebook, Site internet

L.G.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *