[Chrönique] Tymah – Zuhanàs – Album – 2017.

The Sinister Flame

Black metal 

Hongrie

CD


Zuhanàs, quatrième album des Hongrois de Tymah, sorti en mai 2017 sur le label finlandais The Sinister Flame, revêt pour qui s’y attarde une dimension onirique, puisqu’ils déclarent « explorer les états spirituels qui gisent entre le rêve et la réalité » (Bandcamp), et se place ainsi en quelque sorte sous le signe d’Hécate, cette déesse aux visages multiples, entre le jour et la nuit, le ciel et les enfers.


Le Prologue instaure déjà une certaine léthargie que reprend le reste de l’album dès le premier morceau (Érzéslenyomatok I) dans une perspective bien sûr plus violente et rapide, mettant en place une véritable transe qui nous emporte, soulignée par des cris comme sans vie, tout à fait maîtrisés.  Il y a dans ces morceaux quelque chose de répétitif sans que ce soit lassant, bien au contraire : ce groupe transylvanien sait l’ambiance qu’il veut créer, et surtout comment la créer ; on n’est pas chez Count Orlok ici, mais dans un univers tout à la fois léthargique et énergique, en tout cas efficace et intense.
Zuhanàs est un album contemplatif (et non pour autant atmosphérique ou ambiant) qui, si on l’écoute avec suffisamment d’attention, peut transmettre une certaine inertie et communiquer ces états médians, entre rêve et réalité, que d’aucuns a pu entrevoir et approcher dans des conditions d’extrême fatigue. On vous recommande de vous pencher sur cet album.

Tymah : Facebook

The Sinister Flame : Facebook

I.d.P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *