[Chrönique] Wapentake – Murmurations – Album – 2017

Lighten Up Sounds

Neofolk/ambient

Grande-Bretagne

Cassette

La nature est une source d’inspiration intarissable comme en témoigne Murmurations, le premier album de Wapentake, sorti sur Lighten Up Sounds. Elle semble même être au centre de ce recueil de huit chansons, où sur quasiment tout le long des guitares (essentiellement folk) et de rares percussions sont accompagnées de chants d’oiseaux, de sons de rivières, du souffle du vent, ou encore par un feu qui crépite, etc. Ils invitent l’auditeur à s’immerger pleinement dans l’univers du Britannique. 

Mais ne vous y trompez pas, sous ses aspects bucoliques, le neofolk de Wapentake, bien qu’ambiant, n’est pas sans être imprégné d’une certaine mélancolie. Après deux chansons calmes et minimalistes, rappelant par moments la folk ambiante du Danois :Of The Wand And The Moon: ou des Américains de Cedar Spirits, les choses changent sur The Harrowing avec l’arrivée d’un trublion, une guitare électrique aux accents black metal. Le climat devient plus tendu, les percussions renforçant le côté épique – toutes proportions gardées – du morceau, probablement le plus représentatif du style décrit par Hreodbeorht, à savoir un neofolk influencé par le black metal ; ce dernier étant mis plus qu’en avant sur Memorial où seule la guitare électrique aux accords dissonants, habillée d’échos, orchestre le tout, concluant ainsi l’album sur une note nettement plus sombre que le reste.

Mais Wapentake aime aussi explorer d’autres chemins, plus riches, plus subtiles comme sur Saxon Pastoral et Murmurations qui restent assurément les deux moments forts de l’album où voix sur le premier et claviers sur le second font revêtir à l’ensemble un côté plus sacré et spirituel, évoquant alors les derniers travaux du groupe américain Blood Of The Black Owl.

Murmutations est un album « jeune », réalisé sur le moment. Même si on aurait aimé par endroits un peu plus d’arrangements, d’autres instruments comme par exemple une flute sur The Hermit, une voix sur Harvest, Hreodbeorht, tel un messager,  se laisse porter par les chuchotements de Dame Nature pour nous livrer une musique neofolk des plus agréable à écouter.

Wapentake : Facebook

Lighten Up Sounds : Facebook

Moriae Encomium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *