[Chrönique] Descend Into Despair – Synaptic Veil – Album – 2017.

Loud Rage Music

Funeral Doom

Roumanie

CD

Le deuxième semestre 2017 aura réservé son lot de «joyeusetés» aux amateurs de funeral doom. Outre le retour inespéré de Nortt cryogénisé depuis 10 ans, les dernières livraisons de The Howling Void et de Sektarism (après cinq ans de silence) se sont succédées en « procession ». Descend Into Despair rejoint le cortège funéraire avec son très bon deuxième album. L’objet a le mérite, après les sorties de Bereft Of Light et de The Wake, de souligner que la scène roumaine possède désormais une brochette d’acteurs, qui a défaut de se fouler pour inventer de nouvelles choses, savent produire des pièces de qualité. Descend Into Despair propose ici un doom archiclassique, multipliant les clichés, mais fort bien réalisé. On retrouve sur Synaptic Veil tous les ingrédients qui font le bonheur du doomster moyen. Les tempos laissant le temps au batteur de se rouler une cigarette entre chaque coup de caisse claire. Personne ne sera en mesure de confirmer ce qu’il fait derrière son kit : noyée dans la reverb, la batterie semble avoir été enregistrée dans un caveau situé à l’autre bout du cimetière. Ajoutez-y des chœurs spectraux et des harmonies de guitares agonisantes. Une bonne couche d’orgue d’église pour conclure l’oraison, des grognements d’outre-tombe, un peu de piano funèbre, du chant clair, quelques narrations dans l’esprit de Draconian… Bref, il n’y a rien de réjouissant dans la musique de Descend Into Despair, ce qui, en matière de funeral doom est généralement un gage de qualité.

Descend Into Despair :  Facebook

Loud Rage Music : Facebook, Bandcamp

AsCl3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *