[Chrönique] Lamwool/Nicolas Dick – Post – Album – 2014

OPN

Ambient/dark ambient

CD

France

C’est vers le milieu des années 2000 que le Français de Lambwool a débuté l’enregistrement de ses sculptures sonores, intimistes, et enveloppantes pour finir par s’installer durablement dans la galaxie ambient. Après deux albums remarqués sur le désormais défunt Divine Comedy Records, Cyril Laurent (qui n’est autre que la personne derrière Lambwool) s’est tourné vers le label OPN, l’un des quelques labels indie français a produire avec ferveur, passion et abnégation une multitude de projets bien de chez nous et parfois étrangers (dont le nefolk Harvest Rain), avec une signature musicale oscillant entre l’industriel bruitiste, la post-techno débridée et l’ambient isolationniste, voire dark et crépusculaire. Cette collaboration entre Lambwool et Nicolas Dick (Kill The Thrill, etc.) s’inscrit dans le sillage des précédents opus avec de longues plages voluptueuses, saisissantes, un brin impressionnistes, mais terriblement efficaces. Si A Sky Through The Wall peut être considéré comme le magnum opus de Lambwool, cet album apporte néanmoins son lot d’émotions fortes, de nappes et de tissus de voix synthétiques et acoustiques exaltantes, promenant notre psyché vers des contrées lointaines, inconnues, mystérieuses et oniriques. L’atmosphère, les émotions, l’esthétique musicale lorgne vers un ambient complexe, artisanal et suave, avec parfois un soupçon post-rock. L’orchestration n’est pas trop chargée techniquement, toujours bruissante de sentiments, évoquant l’innocence, le chant des rêves, l’oubli et le regret. Un album sobre, solide et poétiquement amère que l’on peut facilement recommandé aux fans d’une contemplative électro minimaliste et narrativement organique.

Lambwool : Bandcamp

OPN : Facebook

P.B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *