[Chrönique] Mourning Dawn – Waste – EP – 2017

 

Aesthetic Death

Doom black/death metal / Indus metal

France

CD


Avec l’EP Waste, les Français de Mourning Dawn semblent avoir appliqué la règle du 1+1=1. Je m’explique : prenez un morceau, retravaillez ses arrangements, mélodies, atmosphères pour en faire un second et combinez les deux pour en faire un troisième…Un concept ambitieux et osé qui n’est pas sans évoquer Times of Grace / Grace de Neurosis et Tribes of Neurot.

  Waste est un tour de force d’autant plus grand et réussi, car non contents de nous livrer deux véritables morceaux aux ambiances lourdes et sombres à souhait et se répondant et s’assemblant à merveille sur un troisième titre au son massif, ces musiciens, résidant à Montpellier et à Paris, démontrent qu’ils savent aussi explorer, expérimenter, se remettre en question et nous surprendre. Alliant rythmiques industrielles et froides rappelant Godflesh, P.H.O.B.O.S. ou Saison de Rouille, guitares dissonantes, voix désespérées et hurlées à la Blut Aus Nord et samples – de Seul Contre Tous (de Gaspard Noé) – le doom sombre des Français se veut rigide, monochrome, rampant, poussiéreux…Il n’épargne rien ni personne et ne laisse derrière lui que ruines, mort et désolation.

  Waste, c’est un bloc de granit, un parpaing en pleine face, une expérience sonore et punitive de soixante-quinze minutes. Là peut-être est sa limite, car autant vous dire qu’il va falloir être endurant pour affronter (et encaisser) ce déluge sonore. Plusieurs écoutes ne seront d’ailleurs pas de trop afin de s’immerger dans Waste et surtout d’ainsi saisir la force et la beauté de ce royaume de cendres aux terres arides, où règnent en maîtres-mots construction et dé-construction, jour et nuit, vie et mort.

Mourning Dawn : Facebook

Aesthetic Death : Site

Moriae Encomium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *