[Chrönique] StoneBirds – Time – Album – 2017

Autoproduction

Stoner / sludge/ doom metal

France

CD

StoneBirds est un mot composé programmatique, qui sied comme un gant au trio breton, car il condense habilement en un seul signifiant la nature profonde de ce groupe qui à la croisée principalement du doom, du sludge et du stoner réussit le défi d’être à la fois, pour faire simple, planant et lourd.

Ici, on joue sur les contrastes, et forcément sur les attentes de l’auditeur qui est souvent pris par surprise par l’évolution de ces 8 compositions finement pensées. Beaucoup d’émotions, la colère, la rage, la mélancolie, sont exprimées dans Time, mais aussi une tension vers quelque chose de plus délicat, où la grâce et la sérénité émergent, se fait aussi entendre comme sur la longue et nécessaire introduction de Blackened sky, qui va prendre pied dans un ambient éthéré. Cet album prend le visage d’un voyage mystique et onirique. On se perdrait presque dans ce dédale, et c’est peut-être même ce qu’il se produit tant StoneBirds sait comment raconter une histoire dont la clef est en chacun de nous. Les pistes tendent malgré des différences notables à former un ensemble où le temps et l’espace se troublent, où les ombres sont aussi lumières et inversement…

Le deuxième album, Into the Fog…and the Filthy Air, ne nous avait pas laissé indifférent celui-ci nous dévoile un groupe sur lequel il va falloir compté.

StoneBirds : Facebook

L.G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *