Tag Archives: My Kingdom Music

[Entretien] Lethe

(crédit photographique : Lethe)

Lethe, c’est la rencontre improbable entre deux musiciens hyperactifs et géniaux, la Suissesse Anne Murphy (Cellar Darling, Nucleus Torn, Fräkmündt, ex-Eluveitie) et le Norvégien Tor-Helge Skei (Manes, Manii, kkoagulaa, Formless & Void). Lethe, c’est un univers musical unique, constellé de passages trip-hop, rap, metal, jazzy, rock… Lethe, c’est un duo entouré d’une grande famille d’artistes talentueux qui donnent à ce projet sa saveur unique. Entretien après la sortie du deuxième album de la formation, The First Corpse On the Moon.

AsCl3 : Peu de temps après la sortie de When Dreams Become Nightmares, votre label, Debemur Morti, annonçait la préparation de son successeur. Mais c’est finalement le label italien My Kingdom Music qui a sorti The First Corpse on the Moon. Que s’est-il passé ?
Anna Murphy: Debemur Morti ne partageait simplement pas la même vision sur la suite à donner à notre premier album. Il nous a semblé qu’il attendait que nous prenions une autre direction. Nos chemins se sont donc séparés. Nous avons apprécié leur honnêteté. Il n’y a aucun intérêt à poursuivre une collaboration si ta perception est trop différente.

[Chrönique] Område – Nåde – Album – 2017

My Kingdom Music

Experimental / Metal / Trip Hop

France

CD

Edari, paru en 2015, avait cette saveur exceptionnelle de la surprise que personne n’attend, cette fraîcheur perceptible de la première à la dernière note. Avec ce premier essai, le plus scandinave des combos français parvenait à mettre d’accord les fans d’ambient, de metal et de trip-hop, un exploit dont seuls Ulver, Manes ou encore Netra pouvaient jusque-là se targuer. Il n’aura pas fallu deux ans à Område pour en remettre une couche.  Un délai peut-être un peu court : de prime abord, le duo ne se réinvente pas réellement sur Nåde, suite on ne peut plus logique à Edari (Enter sonne par exemple comme un rescapé des sessions de 2015, boosté à la techno). Ce sera là l’une des rares critiques à adresser à ce deuxième album. Malum ouvre le feu sur des sonorités très accessibles, caressantes, presque pop, avec cette rythmique entêtant, cette basse puissante et ce chant évoquant Def Leppard (!), avant de se lancer dans un voyage planant et cosmique. Avec son saxo cliché et son beat lénifiant, XII pourrait passer totalement hors de portée des radars, mais ce serait compter sans ce crescendo qui mène imperceptiblement vers le malaise puis l’accalmie. Très ‘Ulverien’, Hanelle se pose en bande-son d’un film urbain, avant d’exploser. The Same Of The Worst (encore ce saxo cliché) et Baldar Jainko sont plus dispensables, alors que Falaich conclut l’album sur une ambiance de bande-son, emphatique et envoûtante de bout en bout, évoquant le Goldfrapp des débuts. Dans l’ensemble, difficile de ne pas un peu tiquer  sur le chant tant l’accent français prend le dessus par moments. Un album très réussi, mais malgré tout légèrement en dessous de son prédécesseur. L’effet de surprise en moins, donc.

My Kingdom Music : Site Internet

Område : Site Internet

AsCl3

[Chrönique] Lethe – The First Corpse On The Moon – Album – 2017

My Kingdom Music

Experimental/Trip-hop/Metal/Rock

Norvège/Suisse

CD

    Qui d’autre que Lethe pouvait découvrir le premier cadavre sur la lune ? Explorateurs insatiables, Tor Helge-Skei (Manes, Manii) et Anna Murphy (Cellar Darling, Nucleus Torn, ex-Eluveitie) plongeaient, en 2014, dans les profondeurs de la psyché avec l’exceptionnel When Dreams Become Nightmares.  En décollant pour la lune, avant de s’embarquer pour un trajet en ascenseur au centre du soleil, le duo helvético-norvégien brise aujourd’hui ce cocon onirique. Dans le fond comme dans la forme. Il y a d’abord ces textes coup-de-poing d’Anna Murphy, directs, douloureux, à l’opposé des rêveries du premier album :

« Je serai à tes côtés quand la merde explosera […] Je serai à tes côtés et, ensemble, nous regarderons la tumeur grandir, l’ombre cachée derrière toi qui dira : « Je te l’avais bien dit » », clame With You ; « Ramène-moi en enfer, que je puisse être à nouveau malade », renchérit Snow.

    Le ton musical se fait aussi plus dur, ouvrant la voie à des guitares très appuyées (Down Into The Sun, ou My Doom qui balance clairement du côté de l’indus le plus viril). Les climats ambient voire drone (les intros de Night ou Teaching Birds How To Fly ou ce Exorcism, funèbre) sont omniprésents. Les rythmiques saccadées héritées du trip-hop ou d’artistes tels que Venetian Snares ou Dälek tiennent le haut du pavé. Des plages hip-hop ponctuent aussi l’album. Le chant d’Anna Murphy se fait tantôt enfantin, tantôt puissant (jetez une oreille aux dernières minutes du morceau titre !), ou encore elle peut entonner un canon quasi angélique (Snow). Les voix d’invités (les membres de Manes, notamment) l’épaulent à la perfection. Et dans ce vaste mélange d’influences, d’atmosphères, de tons, Lethe réalise l’exploit de ne jamais donner une impression de patchwork. Chacun de ces dix titres coule, cohérent évident, sublime. Jouissif !

Lethe : Facebook

My Kingdom Music : site internet, Facebook

AsCl3