Tag Archives: Neofolk

[Chrönique] Dark Awake – Atropos Of Eudaimonia – Album – 2017


Dornwald Records

Martial / neoclassical / neofolk

Grèce

CD

Voici le travail d’un musicien – SHELMERDINE VI° – dont je connais vaguement les productions étant donné que nos projets respectifs ont trouvé de quoi se manifester auprès des polonais de Rage in Eden et des argentins de Twilight Records. Ce nouvel album aux accents lucifériens, d’une noirceur infernale et agrémenté d’élans liturgiques vient d’être publié chez Dornwald Records, label tout récemment et basé en Italie.

Vesperal (neofolk – France) : premier album !

Premier album et premier enregistrement pour ce trio parisien de neofolk aux influences coldwave. 

Conqueror of Emptiness, c’est son titre, se décline en huit pistes atmosphériques et hypnotiques.

La sortie est prévue en cassette pour le 21 décembre sur le label Le Recours aux Forêts.

Les précommandes sont ouvertes sur le Bandcamp du label.

Une édition  « spéciale » limitée à 33 exemplaires est prévue.

Vesperal :  Facebook

L.G.

[News] Calle della Morte (neofolk – Italie) : un vinyle 7 pouces.

Intitulé Fragile il est depuis peu disponible via SPQR.

Calle della Morte : Bandcamp, Facebook

L.G.

[News] Daemonia Nymphe (dark ambient/neo-classical/neofolk – Grèce) : nouvel album.

Intitulé Macbeth il est disponible depuis le début du mois en CD via Equilibrium Music.


Daemonia Nymphe : Facebook

L.G.

[News] Un vinyle 7 pouces pour King Dude (folk rock/neofolk/americana – États-Unis).

Il contient des versions inédites enregistrées en 2013 de In The Eyes of The Lord et Why Must I Go On.

Il est disponible via Not Just Religious Music.

King Dude : Facebook

L.G.

 

[Chrönique] Wapentake – Murmurations – Album – 2017

Lighten Up Sounds

Neofolk/ambient

Grande-Bretagne

Cassette

La nature est une source d’inspiration intarissable comme en témoigne Murmurations, le premier album de Wapentake, sorti sur Lighten Up Sounds. Elle semble même être au centre de ce recueil de huit chansons, où sur quasiment tout le long des guitares (essentiellement folk) et de rares percussions sont accompagnées de chants d’oiseaux, de sons de rivières, du souffle du vent, ou encore par un feu qui crépite, etc. Ils invitent l’auditeur à s’immerger pleinement dans l’univers du Britannique. 

[News] Un nouvel album pour ART ABSCONs (neofolk – Allemagne).

Intitulé The Separate Republic il est disponible via le label Fronte Nordico (frontenordico@gmail.com) dans deux versions. Une version CD qui  contient uniquement The Separate Republic. Et, une version double vinyle avec en plus The Lost Tape.

Les deux versions peuvent être commandées via www.opusabscondi.de.


  ART ABSCONs: Facebook

L.G.

[Chrönique] Friends of Alice Ivy – The Last Days of Fenwyck – EP – 2017

 

Meadowlands

Australie

Darkwave/heavenly voices/neo-classical/trip hop/neofolk

CD

Cela commence en douceur avec de délicats arpèges de guitare nous invitant pour le pays des songes. Au cœur d’une forêt, une voix, lointaine, nous appelant et semblant vouloir nous guider dans ces méandres nocturnes… Et puis, une basse… lourde. Alors peu à peu le voile se lève, l’atmosphère s’assombrit, devient oppressante. Des peurs enfantines, que l’on croyait enfouies…. ressurgissent. On erre seul, cherchant quelque chose pour se rassurer. En vain. Même les quelques instants de répit ne sont qu’éphémères, l’obscurité reprenant rapidement ses droits. On comprend alors que le voyage entrepris sera difficile, que l’on devra apprendre de nos peurs, nos interrogations… s’aventurer dans l’inconnu pour peut-être se redécouvrir et éventuellement renaître…

The Last Days Of Fenwyck, troisième opus des Australiens de Friends Of Alice Ivy, sait envoûter, surprendre tant par la qualité des compositions que par ses ambiances. À l’image de Trance To The Sun ou Lycia, le duo australien marie habilement atmosphères paisibles et oppressantes, avec des sonorités folk, des rythmiques électro-ambiantes et une darkwave éthérée. À mon sens, les titres Wycca et Albion reflètent à merveille ce clair-obscur qui habite l’EP où l’on est sans cesse tiraillé entre lumière et obscurité et surtout transporté par la magnifique voix de Kylie, avec ce je-ne-sais-quoi de fragile et angoissant. Même sur des titres plus lumineux comme Rooks, l’impression de calme avant la tempête n’est finalement jamais très loin.

Autre point fort, malgré l’utilisation de claviers et sonorités darkwave, la présence de violon, piano, percussions folk, guitare et bien évidemment voix fait revêtir à The Last Days Of Fenwyck un aspect organique. Si l’influence de Dead Can Dance peut se fait sentir, la musique des Australiens la digère parfaitement pour nous donner quelque chose de personnel, vivant, n’hésitant pas à évoquer les temps anciens comme sur Blackthorn ou Albion (et sa lente valse jouée au piano)

Une vraie réussite que ce nouvel EP des Friends Of Alice Ivy ! Une tension toute en douceur, des premières notes de guitare pincées de Fenwyck aux claviers ambiants de Brambling, qui nous tient en haleine du début à la fin. Un voyage onirique auquel je vous invite vivement. Cerise sur le gâteau, l’artwork (tout comme ceux des opus précédents) est de toute beauté. À découvrir d’urgence.

Friends of Alice Ivy : Facebook, site

Moriae Encomium

[News] Actualité du groupe Changes (neofolk – États-Unis).

Un nouvel album est annoncé pour cette année, en octobre, via HauRuck  sous le titre de Psychonautika.


De plus, le groupe annonce aussi un nouvel album pour 2018 dont le titre est The Ballad of Robert de Bruce. Il a été enregistré avec la participation d’Annabel Lee, Robert Ferbrache et Michael Moynihan


 

Changes : Facebook

L.G.

[News] Un nouvel EP pour Sagittarius (neoclassical/neofolk -Allemagne).

Intitulé Aithiopis il sera disponible à l’automne.

À noter qu’Acherontas V.Priest (Acherontas) participe aux vocaux de cet album.

Vous trouverez plus d’information sur le site de Sagittarius et le site dédié à cet album.

Aithiopis sortira via Die Neue Runde en digipack dans une édition limitée à 100 exemplaires.

Sagittarius : Facebook

L.G.