Tag Archives: Noise

[Chrönique] Mekigah – Autexousious – Album – 2017

Aesthetic Death

Experimental / dark ambient / doom metal / noise

Australie

CD


Autexousious est le quatrième album de l’Australien Vis Ortis, alias Mekigah. Suite logique de Litost, ce nouvel album confirme le goût prononcé de Vis Oris pour les ambiances froides et malsaines.

[Chrönique] Silent Chaos – Micro – Album – 2017

Eclectic Productions
Experimental / noise / dark ambient
Italie
CD

Silent Chaos est un jeune duo italien –  Marta Noone et Ugo Vantini – estampillé sound art. Cet album pointu s’engouffre dans une recherche matériologique concernant la métamorphose des ondes, motifs et timbres sonores. Il s’appuie conceptuellement sur la cosmologie néoplatonicienne et sur les avancées théoriques et théo-philosophiques de Plotin, en particulier dans sa recherche sur l’articulation entre le fini et l’infini, le micro et macro, et les correspondances entre l’univers vivant, la totalité et la nature humaine.

[Chrönique] Cordis Cincti Serpente – Cenobitorium – Album – 2017

.

Industrial Ölocaust Recordings

Ritual drone / dark ambient / noise

Italie

Cassette

Fondé par l’italien Mario Cardinale, Industrial ölocaust recordings figure parmi ces labels souterrains officiant dans l’obscurité quasi totale, comptant néanmoins une poignée d’adorateurs, fans de musiques soniques et expérimentales sans concession, aucune. L’arrière plan conceptuel et le choix des publications se réclament d’un certains mysticisme et d’un goût prononcé pour les aventures spirituelles ésotériques, les secrets des anciens alchimistes, mages martinistes ou mystagogues s’abreuvant dans la coupe de l’occultisme et des pittoresques, mais fascinantes sciences divinatoires. Si l’on suit attentivement l’ensemble des productions, ce label renaît de ses cendres après avoir publié quelques étrangetés sonores au début des années 1990.

[Chrönique] Аргандаб – Compilation – 2017

UIS

Ethno-ambient/Industrial

Russie/Danemark/Italie

Cassette

Initiative dépaysante que celle proposée par le label russe UIS. Ce dernier convie douze artistes, majoritairement issus de la scène indus/ambient russe, a dépeindre les guerres russo-afghanes, conflit qui a ravagé l’Afghanistan de 1979 à 1989. Du graphisme à la musique, c’est un concept fouillé et cohérent qui est présenté sur cette cassette.

Gopota (industrial / noise) : nouvel album.

Intitulé Human demo version il sera disponible en CD le 3 novembre via Silent Method Records.

Empty Chalice/Gopota : Facebook

L.G.

[News] PRURIENT (post-industrial / noise / dark ambient – États-Unis) : nouvel album.

 

Intitulé Rainbow Mirror il sera disponible le premier décembre 2017 dans une version 4 CD via Profound Lore Records et une autre de 7 vinyles  via Hospital Productions.

 

L.G.

[Chrönique] Mekigah – Litost – Album – 2014

Aesthetic Death

Experimental / Dark ambient / Doom metal / Noise

Australia

CD

It is unusual, after years of traipsing through the dark and blackened world of experimental music, to find instances that contain the power to shock, surprise, or terrify. The occasions that this has happened for me are few and far between:

  • The first time hearing Attilla Csihar reciting from the Srimad Bhagavatam on Sunn O)))’s Decay 2 [Nihils’ Maw]

  • Witnessing Chip King from The Body’s inhuman yelp live.

  • The panicked breaths and unrecognisable clinking of the Multi Para Vacuous Movement remix of Removed by No Movement, No Sound, No Memories.

  • and being introduced to Alan Dubin’s demented, demonic, and paranoid wailing on Khanate’s Things Viral.

With headphones on, Mekigah’s opening track – Total Cessation of Oneelicited a similar chilling response. With its obfuscated whispers and dense cinematic swells undercut by sinister chords, spines cannot help but tingle. Following on from this is The Sole Dwelling which arrives with shuddering distorted slabs and ends with a plea to “Just let me sleep”.

[Chrönique] EMERGE – narcoses – Album – 2017

Attenuation Circuit
Allemagne
Experimental/noise/musique concrète
CD

Attenuation circuit est un label discret, mais prolifique en provenance d’Allemagne. L’ensemble des productions proposées se situe au confluent de la musique électroacoustique, concrète et de l’industriel bruitiste. Avec ce très pointilliste narcoses du projet EMERGE nous nous retrouvons plutôt en territoire acousmatique, un territoire jouant sur le miroitement de micro-sonorités, les métamorphoses, les craquements, les accidents et autres vibrations sensorielles. EMERGE est le projet de l’artiste Sascha Stadlmeier, également connu sous le pseudonyme de Dependenz. Cet album entend marqué un tournant vers une musique plus abstraite et conceptuelle que les productions antérieures qui elle se tournaient plus explicitement vers des textures ambiantes isolationnistes. Cet album est hermétiquement clos sur lui-même, véritable projection neuro-sensorielle au coeur d’un silence béat entrecoupé et perforé par des couleurs, vitesses, éclats et déplacements de sons parfois imperceptibles ou du moins fragiles. On est plongé dans une profonde apnée au coeur d’un paysage électroacoustique où les manipulations finissent par créer des effets imprévisibles, entre rupture, hasard et accident. L’auditeur sera attiré par des ambiances fractales, décentrées, rampantes et désincarnées. Le tout est très minimaliste, jouant sur la dynamique, la conjugaison des timbres, appelant à une écoute intuitive. Cette longue pièce est très difficile d’accès, pivotant autour d’un art sonore très abstrait dont la technique, le processus et le résultat n’est pas sans rappeler les sifflements ambiants microsoniques, quasi silencieux d’un Bernard Günter ou bien le radicalisme acousmatique de certains avant-gardes français tels que François Bayle, Michel Chion ou encore Francis Dhomont. Un voyage et une exploration cérébrale dans la matière sonore, sous la forme d’une décomposition en complexe multicellulaire, voilà comment l’on pourrait éventuelllement saisir par les mots cet album. Une oeuvre à conseiller  uniquement aux amateurs de musiques électroacoustiques dans ce qu’elles peuvent présenter de plus aride, exigeant et d’hermétique à l’écoute.

EMERGE : Facebook

Attenuation circuit : Facebook

P.B

[Chrönique] Various Artists – Labyrinth – Compilation – 2017

Eighth Tower Records (a sub label of Unexplained Sounds Group)

Dark ambient/drone/dark ambient/noise/experimental

Double CD

“Before unearthing this letter, I had questioned myself about the ways in which a book can be infinite. I could think of nothing other than a cyclic volume, a circular one. A book whose last page was identical with the first, a book which had the possibility of continuing indefinitely.”

Jorge Luis Borges, Labyrinths

The question of the infinite in regards to a poetic text – be it prose, paint or performed on an instrument – is unlikely to have been far from the mind of Raffaele Pezzella when curating this two hour plus compilation of twenty-two tracks from twenty-two separate projects. Something which can forever be returned to and which reveals an ever increasing scope must surely be considered fathomless. This is firmly rooted within the concept of the labyrinth. A musical path is laid out. Curated. It is a trail which requires your trust, your submission. To embark upon such a journey demands a receptive mind.

[News] Un album pour WERL (drone/noise/dark freejazz).

Intitulé HH.2016.09.08 il sortira en vinyle le 9 septembre via Dio Drone et Wolves And Vibrancy Records.


WERL est un projet d’ Aidan Baker (Nadja, Caudal) et de  Tomas Järmyr (Motorpsycho, Zu).

Les précommandes sont ouvertes.

WERL : Facebook

Wolves And Vibrancy Records : Facebook

Dio Drone : Facebook

L.G.